Articles de mars 2016


Nous allons voir dans cette deuxième partie la mise en place d’un menu et de la navigation pour notre application mobile NFC.
Pour la structure du projet, n’hésitez pas à relire l’article précédent (Ionic 2 partie 1 : Structure de projet).


Ionic est un framework dont la popularité n’est plus à démontrer et qui permet de développer des applications mobiles hybrides rapidement et facilement. Il repose sur différentes technologies comme AngularJS (partie interface) et Cordova (partie matérielle). Une application Ionic peut être déployée sur différents terminaux mobiles (iOS, Android, Windows, Blackberry…) ce qui permet de toucher un grand nombre d’utilisateurs avec un unique développement.
Ionic version 1 repose sur la version 1 du Framework AngularJS et bien sûr Ionic en version 2 repose sur la version 2 d’Angular. La dernière mouture du Framework de Google offrant la possibilité de développer en TypeScript, il en va naturellement de même pour Ionic 2.
Les deux Framework sont, à l’heure où sont écrites ces lignes, toujours en version beta et ne sont donc pas « production ready ». Mais il est intéressant de voir les possibilités offertes par cette version 2 d’Ionic, notamment grâce à Angular 2, ce qui constituera le sujet d’un certain nombre d’articles à venir dont celui-ci est le premier.
Dans ce premier article, nous allons donc voir quelle structure mettre en place sur un projet Ionic 2 et quels sont les outils qui facilitent la construction d’une application Ionic 2.


La diversification (ou dérivation) est un procédé cryptographique permettant, à partir d’une clef symétrique, de générer une seconde clef.
Le procédé ne doit pas permettre, à partir de la seconde clef de retrouver la clef d’origine.


Nous allons voir comment ajouter des champs dynamiques dans un formulaire avec Angular 2. L’idée est de pouvoir, dans un formulaire contenant des champs statiques, ajouter des champs supplémentaires et configurables (que nous appellerons extra fields). C’est un scénario qui peut se présenter assez souvent notamment lorsque l’on souhaite laisser à l’utilisateur la discrétion de configurer ses propres champs ou si l’on veut une configuration différente par utilisateur.